Généralités

Objectif santé

Chemin vers la santé

Nous sommes quotidiennement inondés d’informations santé, des statistiques de ci, des recettes miracles de là. Nous avons d’ailleurs pour la plupart d’entre nous un grand nombre de connaissances en matière de santé.

Alors me direz-vous, pourquoi un site sur la santé ? Pour me parler de mon surpoids, de ma fatigue. Me faire culpabiliser sur mes écarts alimentaires, mon manque d’activité physique. Me faire angoisser à la perspective d’une dépression, d’un burn-out, d’un diabète ou d’un cancer ! Non merci !

Pas d’inquiétude, ce site se veut résolument optimiste et motivant. Un objectif santé qui rompt avec cette relation de peur et de lutte que nous avons face à la maladie.

  • Le point de départ

Le point de départ de la réflexion d’un objectif santé est un constat d’échec.

un échec collectif

Si les informations étaient correctes, on ne verrait pas augmenter l’obésité, le diabète, les allergies, les intolérances… et des organismes usés de plus en plus précocement (de plus en plus d’enfants et d’adolescents en épuisement complet).

un échec individuel

Devant cette multitude d’informations on se perd. On entend tout et son contraire, on manque de temps pour étudier la question et faire le tri. Ainsi, même conscient des changements à faire dans nos habitudes de vie, on ne passe pas à l’action. On s’oublie, on se dit qu’on ne va pas si mal, on assume le travail, la maison, la famille… On avance avec de plus en plus de béquilles ; café, thé et autres stimulants, petites pilules en tout genre (antidouleur, anti-inflammatoire, antibiotique, laxatif, anxiolytiques, somnifère…). Et on espère passer entre les gouttes plus ou moins fataliste. On décompense notre mal-être avec la surconsommation de sucre, de tabac, d’alcool, “ il faut bien mourir de quelque chose “. Jusqu’au jour ou le corps ne peut plus encaisser et le manifeste par la maladie et là souvent on ne se pose pas les bonnes questions on cherche comment supprimer les symptômes qui nous font souffrir au lieu de se demander pourquoi ils se manifestent ou se situent les déséquilibres qui les ont engendrés.

Je ne vais pas si mal

Lorsque les soucis arrivent (malheureusement, on entreprend rien en amont), on tente quelque chose, mais dans l’urgence, on ne va considérer qu’un seul aspect de la santé, souvent l’aspect physique. Hors la guérison ne sera pas au rendez-vous, incomplète ou de courte durée sans une approche globale de l’individu. Il est important de faire des ponts entre les disciplines. Il est essentiel de considérer la personne dans toutes ses dimensions. Nous ne sommes pas que des constantes biologiques, des comptes rendus d’examens médicaux. Nous avons tous notre patrimoine, notre histoire, notre rythme de vie, nos émotions, notre état d’esprit, notre cadre de vie, des relations sociales, des pressions psychiques, une hygiène de vie. Tout cela crée notre terrain et entre en jeu dans l’expression (plus ou moins bonne) de notre santé.

Il est donc essentiel de prendre les problèmes à la base et d’accorder de l’attention à ce terrain, d’ouvrir les yeux sur nos habitudes délétères. Car les mêmes causes ayant les mêmes conséquences, si on ne change rien, les soucis reviendront.

  • Une table d’orientation pour un objectif santé

Le but de ce blog n’est donc pas de vous noyer encore dans de la théorie mais de vous apprendre à nager. Comment ?

– synthétiser et rendre digeste les informations, leur donner du sens.

– faire tomber certaines idées reçues. A commencer par celle de croire que vous ne pouvez pas prendre soin de vous sans faire appel aux “professionnels de la santé”.

– vous donner confiance en la vie et en votre capacité de guérison et de renforcement.

– vous donner l’élan pour avancer sur le chemin de la santé. Le fait d’être accompagné avec bienveillance rend la mission beaucoup moins difficile.

– être à votre écoute en abordant vos problématiques.

Savoir gérer sa santé, c’est ressentir les déséquilibres observés et écouter les signaux que nous envoie notre corps. Avec des habitudes simples, du bon sens, on peut grandement améliorer son niveau de santé, voir disparaître ses symptômes augmenter son énergie, sa créativité, sa joie de vivre.

  • Quel intérêt de se fixer un objectif santé ?

On connait tous des personnes qui n’ont jamais eu de problèmes de santé et qui du jour au lendemain développent une maladie qui les emporte en quelques mois.

On a tous vu des personnes qui n’ont jamais bu, jamais fumé et qui “tombent“ quand même gravement malades.

Du fait, consciemment ou inconsciemment on vit avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. On se dit : je ne sais pas si je pourrais profiter longtemps donc je ne vais pas m’embêter à faire du sport, me frustrer avec l’alimentation ou m’engager dans un sevrage tabagique. De toute façon, tout se joue à pile ou face .

Que de fausses croyances. NON, la maladie ne nous tombe pas dessus comme ça. Elle fait son lit sur des organismes encrassés, malmenés, surmenés. Il y a toujours des signes avant coureur mais nous les ignorons. OUI, il est dans l’ordre des choses de vieillir en bonne santé .

Si vous avez des projets, des passions, des envies, alors vous avez besoin d’être en pleine possession de vos moyens pour les suivre et vous accomplir. Pour cela, il vous faut ménager votre monture, prendre soin de ce formidable véhicule qu’est votre  corps.

Et puis, si vous allez mieux, alors votre entourage ira mieux et un cercle vertueux se mettra en place.

Les quelques concessions que vous ferez au début pour rétablir une hygiène de vie propice à l’expression de la bonne santé ne seront rien par rapport au bien-être et à la vitalité que vous ressentirez.

Si les conditions sont réunies (et c’est vous qui les établissez ), alors un bien-être physique, psychique, émotionnel, une explosion de vie s’expriment.

Joie de vivre

Je vous propose donc l’accompagnement, le soutien dont vous avez besoin. Pas de jugement de valeur, tous les rythmes de vie sont entendables dans la mesure où ils sont suivis en connaissance de cause.  J’ai à cœur de vous transmettre les clés pour plus d’autonomie, faire des choix libres et éclairés, éviter d’avancer dans l’erreur et après coup se dire si j’avais su… Etes-vous prêts pour un objectif santé ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *