Soins

Repos

Dans notre société moderne, tous les âges sont concernés par la fatigue, le surmenage, le manque de repos.

Nos petits, qui sont obligés de suivre le rythme de nos journées de travail pour les heures de lever et de retour à la maison. Les ados, qui sont en manque de sommeil au profit des écrans. Nos étudiants, qui subissent la pression des examens. Les actifs qui se partagent entre le travail, la maison et les enfants. Même les retraités ne sont pas en manque de surmenage avec des soucis de santé, parfois la charge des petits enfants ou des parents dépendants.

Bref nous vivons à un rythme un peu fou !

L’intelligence du corps :

Nous avons déjà vu dans l’article « opportunité » le pouvoir du corps à se nettoyer, se réparer, se régénérer. Il n’a pour objectif que le maintien de notre bon fonctionnement. Mais ces fonctions ne peuvent avoir lieu que si nous disposons de suffisamment d’énergie, on parle de force vitale.

Comment recharger les batteries ?

Nous ne manquons pas de recharger notre téléphone portable et de fermer les applications énergivores mais nous négligeons de le faire pour nous ! Sans s’en rendre compte on avance en consommant des stimulants (sucre, café, sport…). Attention, ces coups de pouce sont comme des chèques sans provision, à un moment donné on en paye le prix. Le corps s’épuise, s’encrasse (n’ayant pas l’énergie disponible pour les fonctions d’auto guérisons).

Quatre formes de repos :

Il s’agit de chasser ses idées reçues. N’ayez pas peur de passer pour un fainéant ou de perdre votre temps. En cultivant le repos, vous faites au contraire un super investissement à court terme car vous serez bien plus performant, et à long terme car vous optimisez votre santé.

1) le repos physique

Bien sûr, la première chose à laquelle on pense quand on parle de repos, c’est le sommeil et à juste titre. Veillez à une bonne quantité et qualité de sommeil.

Quelques conseils :

– Le soir mangez léger et pas trop tard pour ne pas perturber le sommeil avec une digestion trop difficile.

– Ne ratez pas les premiers signes de l’endormissement ou vous serez bon pour attendre le prochain cycle.

– couper les écrans au moins 1 heure avant le coucher car même si vous vous endormez facilement les premiers cycles de sommeil perdront en qualité.

– Dormez dans une pièce fraîche et ventilée.

– Supprimez les pollutions lumineuses en fermant volets ou rideaux pour ne pas subir les nuisances de l’éclairage public ou des enseignes en ville.

– Supprimez les pollutions sonores ou électromagnétiques (en fermant et débranchant téléphone et ordinateur)

Mais le repos physique peut se faire en cours de journée par une sieste si le besoin s’en fait sentir. La position allongée dans un endroit calme est très régénérante bien plus que le canapé devant le téléviseur qui ne fournit pas un repos postural et encore moins nerveux.

2) le repos digestif

Le travail digestif nécessite énormément d’énergie entre la digestion, l’absorption, l’assimilation. En le mettant au repos, l’énergie ainsi disponible va être mise à profit pour les fonctions d’entretien de l’organisme.

En pratique il est recommandé de :

– manger moins et moins souvent pour laisser une plus grande plage entre les repas.

– faire une petite diète régulièrement surtout si vous avez fait des écarts alimentaires.

– manger léger le soir.

3) le repos environnemental

J’entends par là l’éloignement autant que possible des pollutions de l’air, de l’eau et électromagnétiques. En pratique, s’accorder des journées OFF pour se mettre au vert partir respirer le grand air à la montagne, au bord de la mer ou à la campagne et oublier un temps les téléphone, ordinateur et télévision.

4) le repos mental

Peut-être le plus difficile à mettre en place. Le Dr Serge Marquis dans le livre » On est foutu, on pense trop !» parle de ce petit hamster qui tourne en permanence dans sa roue pour imager nos cogitations incessantes.

Quelques pistes pour apaiser le mental : le silence, la méditation, l’écriture, le contact avec la nature, le dessin, la peinture…

 

Voici 4 solutions gratuites et simples à mettre en œuvre permettant une bonne récupération de l’organisme. En toute objectivité, il est vrai que nous négligeons toutes ces formes de repos. Nous dormons peu ou mal, sollicitant en permanence notre système digestif par le grignotage et par une alimentation non appropriée, trop riche, trop industrielle. Nous sommes dépendants de nos écrans et prenons rarement du recul. Enfin, notre mental en perpétuelle agitation est une source d’épuisement souvent ignorée.

La santé est un équilibre entre activité et repos, entre stimulation et relâchement. Si on ne sollicite jamais notre corps et notre mental, alors on régresse (on voit bien un muscle immobilisé dans une attelle pendant plusieurs jours s’atrophie). Donc, il est bon de se mettre au challenge pour progresser mais le temps de récupération et de repos est primordial non seulement pour l’entretien de l’organisme comme nous l’avons vu mais également pour l’intégration du travail accompli. En effet, c’est durant la phase de repos que nous allons mémoriser, comprendre des nouveaux concepts ou synthétiser de la masse musculaire.

Le manque de repos ou un repos de mauvaise qualité entraîne une stagnation dans les performances physique et psychique, un encrassement de l’organisme qui peut aller jusqu’au développement de pathologies, un manque d’énergie et de motivation.

Alors à vos marques, prêt, repos !

Partager l'article
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre guide "Vitalité et Sérénité"

pour enfin sortir de la fatigue et du surmenage